LUTTER CONTRE LES PUCES ET LES TIQUES | Les avancées

Même si on respecte infiniment tous les êtres vivants, il y en a certains dont on se passerait bien. Notamment, ces petits parasites externes responsables de nombreuses maladies cutanées, réactions allergiques, transmission du ténia, mycoplasmose et autres réjouissances pour nos chats.

UNE NOUVEAUTÉ

Je suis toujours à l’affut des innovations, surtout lorsqu’elles permettent d’améliorer la santé de nos animaux et de protéger nos enfants (sans ordre de préférence, je ne fais aucun compromis sur le sujet). Je viens de découvrir une nouvelle formule dans la prévention des parasites, CREDELIO avec des petits cachets aromatisés (sans effet indésirable connu). En vente, en cabinet vétérinaire, c’est très rassurant d’avoir l’avis de votre professionnel·le de santé qui connait votre animal.
Les chiens bénéficiaient déjà de cette présentation largement plébiscitée par les propriétaires.
Un anti-parasitaire interne me semble particulièrement intéressant pour les chats qui en grande majorité dorment avec NOUS, et NOS ENFANTS. Toutes les formules externes laissent des résidus à ne pas ingérer, alors qu’il est impossible de ne pas gratouiller le cou de son chat. Les chats n’aimant pas toujours qu’on leur touche les pattes, la queue, le ventre, la croupe… et il faudrait éviter la nuque, non merci je garde le cou, moi !
Certains chats supportent mal psychologiquement les pipettes, ils sentent très bien le liquide gras sur une zone inaccessible (enfin si on a réussi la pose alors que son chat se débattait pour sauver sa peau).
Pour illustrer cet article, j’ai mis cette photo que j’aime tant de ma fille avec Oasis (aucun mise en scène, c’est du 100% naturel comme d’hab). Regardez où elle place naturellement ses mains pour enlacer son petit trésor, ensuite elle portera ses mains sur son visage. Nous nous lavons les mains avant les repas mais pas de façon systématique après avoir touché nos animaux que nous calinons non-stop sans même nous en rendre compte.

L’idéal serait un monde où les puces et les tiques seraient vegans mais ce n’est pas le cas !

LES PUCES ET LES TIQUES

J’espère que vous ne vous apprêtez pas à manger car j’ai envie d’entrer dans le vif du sujet avec LES PUCES !!!

Nous les craignons toutes et tous pour la simple et bonne raison qu’elles débarquent sans prévenir et que c’est un enfer de s’en débarrasser. Elles vont s’installer chez vous pour très TRÈS longtemps, se nourrir sur votre chat, sur vous, vos enfants. On les repère assez vite, leurs innombrables déjections les trahissent légèrement, sans compter les démangeaisons, les boutons et les premiers signes de problèmes plus graves notamment en cas d’allergie…

Les puces ne suffisant pas à nos problèmes, les tiques sont également là pour ennuyer votre chat. Moins dangereuses pour votre chat que pour votre chien, elles ne sont pas à prendre à la légère non plus. Responsables de la mycoplasmose chez le chat, une protection est indispensable. Contrairement aux idées reçues, elles ne sont pas présentes qu’en période chaude, notre pays tempéré est une aubaine pour elles. Des températures comprises entre 0° et 20°C sont des conditions idéales pour agrandir leur famille. Ville ou campagne, tout leur convient !

Sans prévention, ne vous pensez pas à l’abri de l’arrivée d’une puce enceinte chez vous. Qu’elle soit rapportée de l’extérieur dans une valise, sur un bas de pantalon, un objet, un ami qui en a chez lui, une salle d’attente vétérinaire… même si votre chat ne sort pas, les puces peuvent trouver le moyen de venir jusqu’à lui. L’amour n’a aucune limite, comme vous le savez. Et le sentiment d’attachement dont sont capables les puces, est assez remarquable. C’est très sublime quand on y pense !
Malheureusement l’amour et le ténia ne faisant pas bon ménage, nous allons plutôt parler prévention 😀 Les puces sont souvent porteuses de ce parasite bien flippant, pensez à vermifuger également vos animaux. Cela va de pair.
Je me sens très inspirée par le sujet, j’aurais du faire une vidéo sur notre chaîne YouTube

LES SOLUTIONS

Pour s’en débarrasser, plusieurs méthodes étaient disponibles, pas toutes très efficaces, ni très faciles à utiliser sur un félin : shampoings, lotions, pipettes… à doubler par des traitements spécifiques pour la maison en cas d’infestation de puces : aérosols, diffuseurs, fumigènes, le tout à utiliser avec précautions, c’est hautement toxique comme on peut l’imaginer. Les traitements sont coûteux, longs car il faut attendre le cycle de vie des oeufs qui aiment “larver’ dans votre canapé, vos literies…  la chaleur humaine est attractive. La prévention est indispensable pour éviter d’en arriver là.
N’oublions pas que tous les animaux de la maison doivent être traités, les anti-parasitaires locaux pour chiens peuvent être très dangereux pour votre chat. La perméthrine largement utilisée pour le chien sous forme de spot-on, fait partie de deux premières causes d’intoxication chez le chat. D’où l’intérêt de se fournir en anti-parasitaires chez un·e vétérinaire, qui vous proposera une formule adaptée à votre situation.

LES AVANTAGES DE LA VOIE ORALE

Le comprimé Crédelio est au goût de levure-vanille, une saveur qui ne laisse pas indifférent les chats. La grande majorité le croquera volontiers sans aucune action de notre part. Pour d’autres, il faudra le glisser dans la pâtée, ou l’insérer dans une crevette. Il existe aussi chez votre vétérinaire une pâte pour enrober les cachets, Observence, ici cela fonctionne très bien. Ou dans la gueule et on en parle plus ! D’ailleurs si vous avez un chaton, je conseille vivement de l’habituer à cette action. Il suffit de remplacer le comprimé par un petit bout d’aliment très bon (suivant les goûts : poulet, saumon, thon, beurre…) cela vous rendra service plus tard, croyez-moi ! Ici, le cachet est très bon donc le chat ne va pas l’associer à un arrière-goût sur la langue, souvenir tenace qui pourrait le refroidir ensuite.
L’efficacité de la molécule est très rapide, et surtout reste la même pendant la durée d’action. Il n’y a pas de perte comme avec un produit local qui s’atténue avec le temps et parfois devient inactive si l’animal a pris l’eau.

C’est impitoyable contre les puces et les tiques en quelques heures seulement, du premier au dernier jour.

Pour dissiper les inquiétudes d’une forme orale, aucun effet indésirable n’a été constaté, ni sur de très jeunes chatons, ni sur des chats âgés ! La molécule est très bien tolérée et surtout c’est votre vétérinaire qui pourra vous aiguiller dans ce choix, ce qui est plus rassurant que des produits chimiques (toxiques rappelons-le) achetés en grandes surfaces sans contrôle.
La prévention des parasites a un coût, mais elle préserve la bonne santé et la longévité de nos animaux. J’espère que cet article vous aura intéressé et n’hésitez pas à partager vos expériences en commentaires. À très vite, Vanessa et ses poilus.

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Total
1
Shares

8 commentaires

  1. Merci beaucoup pour cet article. je ne connaissais pas ce nouveau produit. Je suis toujours à mes pipettes mensuelles (même pour les parasites internes car Salem sort tous les soirs et bonjour l’infestation si on ne fait rien..miamm). Je vais demander au véto (qui est contre les colliers antipuces d’ailleurs).
    Quant aux allergies aux puces…j’ai eu une petite chatte comme ça..et pfff comment dire, il suffisait qu’elle soit piquée rien qu’une fois et c’était la cata.

    Camille, Dune, Salem et Opalia

    1. Avec plaisir, j’ai trouvé la formule très intéressante pour nous. Bon dimanche à vous tous

  2. Bonjour,
    Cet article est intéressant mais faire ingérer un insecticide à mon chat ça me gêne vraiment. On ne fait pas ça aux humains donc ….
    Hisia a rarement des puces mais quand c’est nécessaire je la “traite” avec quelque chose de totalement inerte et naturel. J’utilise de la terre de diatomée.
    C’est efficace.
    Bonne soirée
    Natacha (et Hisia)

    1. Merci pour votre témoignage Natacha. Je crois que les solutions anti-parasitaires peu importe leurs formes doivent être donnés avec vigilance sous le contrôle de son vétérinaire. Naturel ne veut pas toujours dire non-toxique, cela n’est pas un gage d’innocuité. C’est vraiment du cas par cas. La terre de diatomée n’est pas à utiliser sur des chats qui présentent des pathologies respiratoires même si cela est inoffensif sur d’autres.

  3. Merci pour cet article, je ne connaissais pas du tout ce produit! j’espère pouvoir accueillir un petit chaton dans quelques mois, du coup cela me laisse un peu de temps pour avoir ce genre de renseignements. J’ai déjà eu 3 chats (plus parmi nous malheureusement), et j’aimerais beaucoup améliorer la vie de notre futur compagnon à 4 pattes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.